La MRC de Témiscouata
   
    

sites-regionaux

La MRC de Témiscouata
Service de développement
Tourisme Témiscouata
Culture Témiscouata

   


guide du citoyen

internet haute vitesse

cartes-et-evaluation2016

wifi MRC

Maillon-Temiscouata-1

parc o metre

BarrageTemiscouata

 

 

 

       

Bacem — Le chef qui a du cœur au ventre

221844 MIFI valo Phase2 600x243 BACEM

Après une riche expérience internationale au sein de restaurants et d’hôtels réputés, Bacem décide de poser ses valises dans le Bas-Saint-Laurent, au Manoir de l’Érable argenté, une résidence pour personnes aînées. Il y prend un immense plaisir à mettre du bonheur dans les assiettes et les cœurs conquis des personnes retraitées !

Vivre son rêve au temps de la pandémie
Pour Bacem et sa femme Amel, arrivés de Tunisie, la vie au Québec commence en pleine pandémie par 14 jours de confinement. Peu importe, ils rêvent du Québec depuis longtemps ! Bacem prend les rênes de la cuisine du Manoir de l’Érable argenté à Témiscouata-sur-le-Lac. Amel, pâtissière, y travaille également. Leur employeur leur a trouvé un appartement. L’aventure peut commencer.

Mettre la main à la pâte
L’arrivée du couple apporte une bouffée d’air frais à l’équipe du Manoir qui travaille sans relâche depuis des semaines. Très à l’écoute, Bacem observe et découvre les habitudes culinaires québécoises et les exigences (allergies, restrictions alimentaires) des pensionnaires du manoir. Son objectif : les servir avec la même attention et les mêmes exigences que la clientèle des grands hôtels pour lesquels il travaillait auparavant.

« Rien ne me rend plus heureux que de voir de larges sourires pendant le repas. C’est une satisfaction personnelle qui ne s’achète pas avec de l’argent. » - Bacem

Les ingrédients du succès
Sociable, ouvert et curieux, Bacem s’imprègne au quotidien de la vie et de la culture québécoise. Ses collègues, ses amis et les personnes résidentes du manoir l’aident en ce sens.

Peu après son arrivée, il suit également la session d’information Objectif intégration offerte par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration pour se familiariser avec les valeurs et les codes culturels québécois.

Cette ouverture se retrouve dans ses menus qui intègrent les produits de la région à une cuisine aux mille saveurs. Et, pour la Fête nationale, Bacem a une attention spéciale pour ses pensionnaires en leur proposant une poutine maison suivie de macarons décorés d’une fleur de lys.

« Le Québec facilite vraiment l’arrivée des personnes immigrantes. On nous prend par la main. Cela facilite la réalisation de nos rêves. » - Bacem

Une étoile est née à Témiscouata-sur-le-Lac
Le plus heureux au manoir est sans doute son propriétaire, qui estime avoir gagné le gros lot en embauchant son cuisinier, devenu une vedette dans sa ville au point d’être invité par ses concitoyennes et concitoyens à de multiples activités, comme la pêche sur glace. Un pas de plus dans son intégration au sein de la région.

« La générosité des gens est étonnante. C’est un privilège d’appartenir à cette communauté. » - Bacem